Massages médicaux - Nadine Clerc - Massage Fascia

foto1
foto1
foto1
foto1
Nadine Clerc a suivi des études de masseuse médicale durant 3,5 ans à l'Ecole Prophylaxe AG, à Berne, avec obtention du Brevet Fédéral. Elle travaille ensuite une année à Oberried dans une clinique de réhabilitation. Par après, elle travaille trois ans dans un cabinet de physiothérapie à Romont.Lui écrire

Massages Médicaux

Nadine Clerc

Massage Fascia

La fasciathérapie est une  méthode de massages doux et profonds vise à repérer les déséquilibres internes pour rétablir le mouvement naturel des tissus. Pour recouvrer le bien-être, des pieds à la tête.

À l’origine de la fasciathérapie, une technique manuelle proche de l’ostéopathie, une évidence : dans le corps, tout est relié. Et il se peut fort bien qu’une douleur à un doigt amène à découvrir une affection de l’épaule… On s’explique : les fascias (terme issu du latin qui signifie bande, tissu), ce sont ces fines membranes qui entourent nos muscles, os, viscères, cerveau, moelle épinière, ligaments, système nerveux, et les relient entre eux.

Cette chaîne interdépendante de tissus très élastiques a pour fonction de soutenir les organes et d’amortir les chocs. Sous l’action du stress, ces tissus vivants se contractent et se rétractent. Seul problème : parfois, ils ne se rétractent pas, et c’est là qu’apparaissent des signes fonctionnels comme la fatigue, la douleur, un mal-être ou divers autres maux. Et si on ne les libère pas, ils peuvent, doucement mais sûrement, faire le lit de la maladie. Sans compter que les fascias, très réactifs, gardent en mémoire pendant des années le stress ou les chocs subis…

C’est par un toucher précis (petites pressions, temps d’arrêt…) et des gestes lents que le praticien va "interroger" les tissus du patient, accompagner le rythme de ses fascias et percevoir ainsi son ressenti. Abandonné entre des mains expertes, le corps va parler, donner de nombreuses informations sur son rythme, les pulsations du sang, la densité des muscles, la liberté des organes. Et ainsi dévoiler toute son histoire… ou presque.

En repérant les incohérences ou immobilités des tissus, le fasciathérapeute va du même coup "décrisper" les fascias qui retrouveront tout naturellement leur place, leur rythme et leur énergie. Comment vous dire… c’est comme si l’air circulait à nouveau dans le corps ! Au sortir d'une séance de fasciathérapie (entre une et trois au début), il se peut fort bien que vous soyez très fatiguée ou au contraire pleine d’énergie, en ayant l’impression de faire des pas de géant.