foto1
foto1
foto1
foto1
Nadine Clerc a suivi des études de masseuse médicale durant 3,5 ans à l'Ecole Prophylaxe AG, à Berne, avec obtention du Brevet Fédéral. Elle travaille ensuite une année à Oberried dans une clinique de réhabilitation. Par après, elle travaille trois ans dans un cabinet de physiothérapie à Romont.Lui écrire

Massages Médicaux

Nadine Clerc

Massage point Trigger

Les points trigger sont de petites tensions musculaires locales et douloureuses qui peuvent irradier dans des parties corporelles plus ou moins éloignées. Les points trigger occupent un rôle prépondérant dans de nombreuses douleurs de l’appareil locomoteur.

A noter que le patient sera soulagé et guéri plus rapidement et plus facilement si le traitement intervient dès l’apparition des troubles.

Le but de la thérapie des points trigger est de faire céder durablement la contracture permanente des fibres musculaires.

 

Lire article PDF

Massage par les ventouses/ Cupping

Les 14 principaux méridiens ayant un lien direct avec les organes interne (Zang Fu) se situent également dans la peau. Quand on stimule un point particulier, par massage ou par la pose de ventouses, l’objectif reste le même : influencer et modifier le Sang et le Qi organe particulier à travers une manipulation de la peau. Ce sont les vaisseaux sanguins, veines et artères, le système nerveux et le tissu conjonctif et, par ce réseau, chaque cellule en un site donné, qui sont responsables des modifications.

Les ventouses peuvent être utilisées pour les pathologies suivantes :

  • Douleur abdominale¨
  • Asthme
  • Douleurs du dos
  • Rhume, Grippe
  • Constipation
  • Toux
  • Dysménorrhée
  • Fièvre
  • Douleurs musculaire, articulaires
  • Fatigue
Cliquez pour agrandir

Drainage lymphatique

Dans notre corps cohabitent des vaisseaux lymphatiques et des ganglions. Certains organes ou le tissu lymphoïde associé aux muqueuses jouent également un rôle important dans son fonctionnement.

La lymphe, quant à elle, est le liquide qui circule dans les vaisseaux lymphatiques. Tout le corps est concerné par ce système.

Ce sont les mouvements du corps, les contractions des muscles qui permettent à la lymphe de circuler normalement, car contrairement au système sanguin, il n’y a pas d’organe similaire au cœur qui agit comme pompe.

Le Drainage lymphatique manuel est une méthode douce de massage, par pression légères à rythme lent. Le drainage a pour but d’activer et de régulariser la circulation de la lymphe, et la débarasse des toxines et des déchets accumulés. Il augmente nos défenses immunitaires.

La rééducation est la facilitée et améliorée par stimulation de la lymphe qui éliminer les déchets rapidement. Les oedèmes sont plus vite résorbés.

  • Phléboedème (œdème veineux)
  • Bandage de compression
  • Jambes lourdes
  • Grossesse
  • Lipoedème (œdème graisseux)
  • Lymphoedèmes (œdème)

 

Drainage pré et post opératoire

Le drainage favorise, lors d’une intervention chirurgicale, la résorption de l’œdème ainsi que de l’hématome.

 

Lire article PDF

Massage Myofascial (myofascial release)

Le relâchement myofascial (myofascial release) est une forme de thérapie manuelle des tissus mous utilisée pour traiter des dysfonctionnements somatiques entraînant des douleurs et des limitations de mouvements. C'est un terme générique utilisé par nombre de thérapeutes manuels. Il utilise un geste manuel combinant une « écoute » du tissu et une action adaptée en continu afin d'obtenir un relâchement du tissu myofascial. Ceci est accompli en relâchant les muscles contractés, en optimisant la circulation sanguine et le drainage lymphatique ainsi qu'en sollicitant le réflexe ostéotendineux musculaire et des fascias les recouvrant.

Le fascia est un tissu mou composant le tissu conjonctif qui assure le soutien et la cohérence de la plupart des structures du corps humain, et notamment du muscle. Ce tissu mou peut se crisper sous l’effet de troubles psychogènes, de sur-utilisation, de traumatismes, d'infections ou de l'inactivité, ce qui entraine fréquemment des douleurs, des tensions musculaires, et qui correspond à une diminution du flux sanguin. Même si le fascia et les muscles correspondants sont les cibles principales du relâchement myofascial, les autres tissus peuvent également être affectés, et notamment les autres types de tissu conjonctif.

Comme pour la plupart des tissus, l'irritation du fascia ou du muscle crée une inflammation locale. Une inflammation chronique est la cause de fibrose, ou de l'épaississement du tissu conjonctif, et cet épaississement génère douleur et irritation, créant une tension musculaire réflexe qui à son tour, augmente l'inflammation. De cette manière, le cycle est auto-entretenu et peut conduire à une ischémie ainsi qu'à des dysfonctionnements somatiques, et peut être maintenu après la disparition de l'agent irritant initial. Le relâchement myofascial a pour but de briser ce cercle vicieux à l'aide de différentes méthodes agissant sur plusieurs niveaux de ce cercle.